Peut-être n’as-tu jamais entendu parler de Portes Ouvertes et encore moins du « week-end annuel ».

Portes ouvertes, c’est une mission au service des chrétiens persécutés. Elle soutient les chrétiens vivant dans des pays où ils peuvent être battus, emprisonnés voire tués pour leur foi. Pour en savoir plus, tu peux jeter un coup d’œil à son site internet.

Le week-end annuel, c’est un évènement durant lequel toi, moi, les chrétiens de France, pouvons entendre des témoignages de chrétiens persécutés. Et ils ont bien des choses à nous dire.

En voici un petit aperçu :

T’es-tu déjà demandé comment on vivait sa foi à l’autre bout du monde ou même dans des pays pas si loin de la France ? Le week-end annuel c’est d’abord connaitre la situation de tes frères et sœurs vivant dans d’autres pays. C’est prendre conscience que, oui, la persécution existe, mais que même au sein de la persécution, Dieu n’abandonne pas ses enfants.

L’actualité parait bien sombre. Les attentats, la monté de l’extrémisme, la crise des réfugiés… Pourquoi irais-tu en plus entendre des témoignages déprimants de chrétiens dans la souffrance ? Si tu penses cela, c’est une bonne raison pour te rendre à ce week-end l’année prochaine. Parce que, si les chrétiens qui y témoignent souffrent, ils ne dépriment pas. Ils vivent l’actualité la plus sombre tous les jours. Et ils le voient comme une chance. Une chance de témoigner et de changer les cœurs. Un pasteur libanais nous a raconté comment il a vu l’afflux de réfugiés syriens non comme la plus grande catastrophe du siècle, mais comme la plus grande opportunité de ce siècle (pourtant, le Liban a accueilli l’équivalent de la moitié de sa population) pour témoigner auprès d’eux.

T’est-il déjà arrivé de traverser des moments d’épreuve ou de grande souffrance ? Des moments qui pourraient ébranler ta foi ? Les épreuves que traversent les chrétiens persécutés sont extrêmement difficiles. Ils pourraient y mettre fin en reniant Jésus-Christ. Et pourtant ils ne le font pas. Un chrétien persécuté dont j’ai entendu le témoignage lors d’un autre évènement a rapporté ces paroles d’un nouveau converti : « ils peuvent tout me prendre sauf une chose : Jésus-Christ ». Écouter le témoignage des chrétiens persécutés c’est se rappeler que, dans l’épreuve, Jésus est Celui auquel on peut se raccrocher. Personnellement, cela m’a aidé, à la mort de mon père, à voir les bénédictions que Dieu avait pour moi et à expérimenter la façon dont Il peut transformer le mal en bien.

Tu trouves que Dieu n’agit pas beaucoup ces temps-ci ? L’église persécutée voit Dieu à l’action tous les jours. L’un des orateurs disait « nous revivons en ce moment les actes des apôtres ». Un autre racontait comment une chrétienne arrêtée avait témoigné auprès d’un terroriste et comment ce terroriste avait fini en larmes : « si tous les chrétiens partent, qui fera pleurer les terroristes ? ».  On nous a aussi parlé d’un chrétien emprisonné qui, lorsque son église l’a fait libérer, a répondu qu’il ne voulait pas sortir de prison. Pourquoi ? Parce qu’il y témoignait auprès de terroristes et assistait à des conversions extraordinaires.

Peut-être te demandes-tu ce que l’église persécutée peut t’apporter dans ta vie de tous les jours. Entendre le témoignage des chrétiens persécutés, c’est se remette en question. Tu as librement accès à la Bible, mais est-ce que tu la lis ? Tu peux être enseigné au culte, tu peux même profiter d’enseignements adaptés à ton âge (groupe de jeunes, évènements pour jeunes chrétiens…) : en profites-tu pleinement ? Tu peux prier, louer avec d’autres chrétiens, rencontrer librement tes frères et sœurs : penses-tu à remercier Dieu pour cela ? Tu peux témoigner à tes amis, tes proches ou même des moins proches sans être jeté en prison : le fais-tu ?  Personnellement, quand je vois que les chrétiens persécutés tiennent ferme alors qu’ils n’ont pas nos privilèges, cela m’encourage à profiter d’avantage de mes libertés. A lire la Bible, à prier assidument, à témoigner auprès de mes proches, à placer Dieu au cœur de mes relations avec mes amis chrétiens.

En ce moment, tu as peut-être plutôt besoin d’être encouragé dans ta foi ? Le week-end annuel, c’est aussi cela. Je ne te le cache pas, lorsque tu repars de ce week-end, tu es envahi par toutes sortes de sentiments, pas uniquement positifs. Tu souffres avec les membres du corps qui souffrent, mais tu te réjouis avec ces mêmes membres du corps. Parce qu’ils ne s’arrêtent pas à la souffrance. Ils pardonnent, ils aiment leurs persécuteurs, ils témoignent. Ils s’attendent uniquement à Dieu et Dieu leur répond. Ils puisent leur force en Dieu et c’est une force immense. Aller au week-end annuel, c’est aussi te souvenir de la façon dont Dieu peut agir dans TA vie, dans toutes les vies. Quoi de plus encourageant ?

Maintenant, peut-être te demandes-tu : et moi dans tout cela ? Est-ce que je peux faire quelque-chose pour eux ? La réponse est « oui ». Le week-end annuel, c’est aussi des stands qui te montrent plein de façons différentes de passer à l’action et soutenir l’église persécutée. Sans parler d’un temps spécial pour les jeunes durant lequel tu peux écrire un mot ou utiliser ta créativité pour offrir un message encourageant aux orateurs. Peut-être penses-tu qu’un message, ce n’est rien. Mais en temps d’épreuve c’est ce qui nous permet de voir concrètement que l’église est une famille. Par ton message tu peux leur dire : tu vis peut être à l’autre bout du monde, tu ne me connais peut-être pas, mais nous sommes frères et sœurs, unis par le même Sauveur. Je ne vois pas plus encourageant.

Et toi, à quoi tu penses quand tu entends « église persécutée » ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s