Quand on parle de l’épreuve parmi les chrétiens, certains se réfèrent à l’Ancien Testament, où Dieu bénissait son peuple s’il Le suivait et permettait l’épreuve lorsqu’il s’éloignait de Lui. Quelle est alors la signification de l’épreuve ? Est-ce une punition ? Ce serait sans doute aussi réducteur que lorsque les disciples, face à un aveugle, demandent à Jésus qui de cet homme ou ses parents a péché (et se font reprendre par le Christ).

Je crois plutôt que, depuis l’époque de l’Ancien Testament jusqu’à aujourd’hui (et même après), l’épreuve est un moyen pour Dieu de nous parler, de se révéler à nous. Que veut-Il nous dire lorsque nous traversons des périodes difficiles ? Voici ce que Dieu a pu m’apprendre par l’épreuve :

 

L’épreuve peut être un moyen pour Dieu de me révéler mes propres péchés.

« Souviens-toi de tout le chemin que l’Éternel, ton Dieu, t’a fait faire pendant ces quarante années dans le désert, afin de t’humilier et de t’éprouver, pour savoir quelles étaient les dispositions de ton cœur et si tu gardais ou non ses commandements. » – Deutéronome 8 v.34

Dieu n’est pas un Père Fouettard qui cherche à nous punir dès que l’occasion se présente, mais un père parfait qui veut nous faire grandir parce que c’est bon pour nous et pour notre relation avec Lui. Mais parfois je suis trop orgueilleuse ou trop aveuglée pour me rendre compte de mes péchés. Quand je reste sourde, Dieu emploie les grands moyens. Parce qu’Il sait qu’une épreuve qui me révèle mon péché sera moins désastreuse pour moi que le salaire de ce péché.

L’épreuve n’est donc pas une punition mais une remise en question qui m’offre la possibilité de corriger une mauvaise attitude (que ce soit de mauvaises actions ou une mauvaise attitude de cœur).

 

L’épreuve peut être une façon d’éprouver ma foi.

« Alors Job se leva, déchira son manteau, et se rasa la tête; puis, se jetant par terre, il se prosterna, et dit : « Je suis sorti nu du sein de ma mère, et nu je retournerai dans le sein de la terre. L’Éternel a donné, et l’Éternel a ôté ; que le nom de l’Éternel soit béni ! » En tout cela, Job ne pécha point et n’attribua rien d’injuste à Dieu. » – Job 1 v.20 à 22

Job est éprouvé en raison de sa foi. Il ne sait pas, au moment de l’épreuve, que celle-ci vient du diable qui espère le voir renier Dieu. Pourtant, à l’écoute d’une succession de mauvaises nouvelles (il a perdu tous ses biens et ses enfants sont tous morts), il loue Dieu. Pourquoi Dieu laisse-t-il faire le diable ? Parce que dans cette épreuve, Job va affirmer sa foi face aux malheurs, à l’incompréhension et aux reproches de ses amis. Sa foi s’affirme dans l’épreuve. T’est-il déjà arrivé de mieux comprendre certaines facettes de Dieu suite à une épreuve ? Cela m’est arrivé et je pense que c’est aussi ce qui est arrivé à Job.

L’épreuve est parfois là pour faire évoluer ma foi. Lorsque je suis face à une telle épreuve, j’essaie de me souvenir que « toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu » (Romain 8 v.28), même si le bien dont il est question n’est pas toujours terrestre.

 

L’épreuve peut me rappeler que Jésus est Celui sur lequel je peux m’appuyer.

« Trois fois j’ai prié le Seigneur de l’éloigner de moi, et Il m’a dit : « Ma grâce te suffit, car ma puissance s’accomplit dans la faiblesse. » Je me glorifierai donc bien plus volontiers de mes faiblesses, afin que la puissance de Christ repose sur moi. » – 2 Corinthiens 12 v.8 à 9

Paul dit que Dieu lui a infligé une faiblesse (apparemment douloureuse ou préoccupante) pour qu’il ne se glorifie pas lui-même mais glorifie le Christ. L’épreuve peut me rappeler que je ne contrôle pas tout, même si je le voudrais. Elle me rappelle que c’est Dieu qui tient tout entre ses mains, mon présent, mon avenir et mes capacités. Il est le seul sur lequel je peux entièrement me reposer.

L’épreuve peut faire grandir ma foi, la faire augmenter. Elle me rappelle que je ne peux me reposer que sur Christ et que c’est à Lui que je dois tout. Ce genre d’épreuve me donne les outils et la motivation de servir Dieu.

 

Finalement, quelle que soit sa nature, l’épreuve, c’est Dieu qui nous fait grandir et nous transforme. Pierre l’exprime dans sa première épitre, au chapitre 1 verset 7 : « afin que l’épreuve de votre foi, plus précieuse que l’or périssable qui cependant est éprouvé par le feu, ait pour résultat la louange, la gloire et l’honneur, lorsque Jésus-Christ apparaîtra ». L’épreuve forge et purifie notre foi, comme le feu forge et purifie l’or. Dieu ne permet pas l’épreuve par plaisir mais, quand nous refusons de l’écouter ou que nous n’y parvenons pas, c’est parfois le seul moyen pour Lui de nous parler, nous toucher. A nous de choisir de l’écouter ou de continuer à l’ignorer.

 

Et toi, qu’est-ce que Dieu t’a dit par l’épreuve ?

Publicités

Un commentaire sur « L’épreuve : quand Dieu se révèle »

  1. Il m’a appris qu’il ne me tenterait pas où ne m’eprouverait pas au delà de mes forces et que Dieu est le seul qui détient la clé pour vivre et sortir de l’épreuve !

    J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s